Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Univers de Matt Damon

Ma critique sur Elysium

26 Août 2013 , Rédigé par mattdamonfan Publié dans #Films

Je n'ai jamais été tellement adepte du genre science fiction. Il me faut un minimum de réalisme pour me projeter dans une histoire et pour apprécier un film. J'ai été voir Elysium parce qu'il y avait Matt.

Elysium se passe en 2154, avec quelques flash backs dans la jeunesse de Max. Sur une planète totalement polluée et dévastée, les personnes les plus pauvres tentent de survivre. Parmi elles, Max (interprété par Matt), dans un bidonville de Los Angeles où il parle aussi bien anglais qu'espagnol, travaille dans une usine appartenant à la société Armadyne. Un brin rebelle (il a volé quelques voitures dans le passé), il rêve néamoins, le nez en l'air, à la vie sur Elysium. Ce satellite artificiel, dirigé d'une main de fer sous un sourire charmeur par Mme Delacourt (brillamment incarnée par Jodie Foster), est le paradis pour riches ex-Terriens, dont les moindres désirs sont réalisés par des robots, et qui s'allongent dans des Medbox (sorte de cabines UV) pour recouvrer la santé.

Chez Armadyne, seule la rentabilité compte. La machine de Max se bloque ; maillon de la chaîne parmi tant d'autres, elle retarde la production. Max est sommé de rentrer dedans la réparer sous peine de licenciement. Mais il reste coincé dedans et est gravement irradié : il mourra dans 5 jours. N'ayant plus grand chose à perdre, il va alors tenter de rejoindre Elysium et de se faire soigner dans une Medbox.

A mes grands surprise et plaisirs, Jodie Foster parle français dans le film, et Matt parle espagnol : un vrai délice d'accents. On reconnaîtra William Fichtner (l'agent Alex Mahone dans la série Prison Break) sous les traits du PDG de Armadyne.

Bien que sf, ce film ne m'a pas déçu. Le film est assez violent et les scènes de combat sont un chouïa filmées de trop près, mais le scénario est intéressant et les personnages complexes. On trouve des symboliques sociaux : le clivage entre riches et pauvres, l'action sur Terre se déroule à Los Angeles, ville située non loin de la frontière mexicano-américaine et où des populations riches et pauvres se côtoient. Ce rêve, qui autrefois était américain et qui cette fois est satellitaire, de bien-être financier et de santé est bien réel actuellement (d'autant plus aux Etats-Unis où la couverture sociale n'est pas toujours acquise).

Elysium est aussi, à mon sens, écologique : le film se déroule dans moins d'un siècle et demi, et la planète est dévastée, poussiéreuse. Les animaux et les plantes sont inexistants dans le film, à part sur Elysium. Les conflits des hommes auront ruiné la planète, et ce très bientôt.

Elysium-11 gd

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article