Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Univers de Matt Damon

Mon expérience de The Informant!

11 Octobre 2009 , Rédigé par Matt-Damon-fan Publié dans #Films

J'ai eu la chance de pouvoir - et donc d'aller - voir The Informant! en anglais sous-titré en français. Malgré les sous-titres j'ai essayé de comprendre les dialogues originaux, et j'ai constaté que c'est assez facile à comprendre.

Le point d'interrogation dans le titre a sen effet raison d'être : Mark Whitacre décide de devenir l'informateur du FBI alors que...

On a plaisir à retrouver les mimiques et la démarche de Matt. Malgré les kilos et les postiches (moustache et perruque), il est intact.

J'ai également apprécié la présence surprise d'Eddie Jemisson, co-star de Matt dans la trilogie Ocean's, où il jouait le rôle du génie en informatique, Livingston Dell. Dans The Informant!, Eddie est Kirk, un collègue de Matt.

Tout comme le point d'interrogation, la baseline du titre est obscure quand on lit l'affiche : "Il ne vous a pas tout dit." Au cours du film on découvre un Mark dans un monde de secrets, mensonges et manipulations. Est-il un "méchant" ou un "gentil" ? C'est là toute l'ambiguité du film.

Une critique avait dit que Mark Whitacre était un James Bond déguisé en Coluche. Moi j'ai plutôt pensé à un mélange comique de Jason Bourne et Colin Sullivan (le rôle de Matt dans Les Infiltrés, The Departed, 2006).

Le film est drôle et Mark touchant de naîveté.

Le personnage principal voyageant beaucoup, on le trouve notamment dans l'Illinois, en Californie, à Mexico, à Tokyo et à... Paris. Il prononce les noms de 2 contacts français avec son petit accent américain...

Dans une émission de cinéma d'une chaîne de TV, on avait classé The Informant! en thriller. Ok, il y a du suspense, mais c'est clairement une comédie. D'ailleurs, il y a peu de thrillers avec une musique aussi rigolotte...

Sympa de retrouver un Matt golfeur comme dans La légende de Bagger Vance (The legend of Bagger Vance, 2001) Encore un domaine où il est doué...

Comme la biopic sur le Che, elle aussi réalisée par Steven Soderbergh, et Raisons d'Etat (The Good Shepherd, 2006),  le film se découpe en séquences correspondant à une date. A l'inverse de ces 2 films, il ne s'agit pas de jours mais de mois, et il n'y a pas de flash-backs.

La voix off de Matt a été synonyme de bonheur. D'autant qu'elle est instructive et drôle, car Mark se focalise sur des détails - comme moi en ce moment d'ailleurs - et on se rend compte qu'il n'écoute pas toujours vraiment ce qu'on lui dit et pense à autre chose quand il parle.

Mark Whitacre est le premier personnage moustachu de la carrière de Matt. L'acteur jouant le père de Mark a été bien choisi car il a une certaine ressemblance avec Matt.

Mark Whitacre est complètement mythomane et souffre de troubles bipolaires. Le jeu d'acteur prend bien ces différents aspects en compte, et ce seulement à partir du moment où le spectateur apprend ces problèmes psychologiques. Avant cela, Mark/Matt semblait être M. Toutlemonde.

Loin de son rôle culte de tueur amnésique bien foutu et intelligent, Matt a pris des risques - une fois de plus. Mais on ne peut s'empêcher d'éprouver de la compassion et de la sympathie pour Mark, son look lui donnant de la bonhomie.

J'ai beaucoup apprécié ce film, bien qu'il ne soit pas, selon moi, un des meilleurs de Matt.


Matt dans The Informant! (2009)



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article