Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Univers de Matt Damon

Ma critique de Stillwater

8 Octobre 2021 , Rédigé par mattdamonfan Publié dans #Films, #Filmographie

Le film Stillwater est sorti le 22 septembre dans les cinémas français. Mon acteur fétiche, Matt Damon, partage l'affiche avec l'actrice française Camille Cottin, que j'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver sur grand écran et qui interprète habituellement Andréa dans l'excellente série Dix pour cent. Le réalisateur est Tom McCarthy.

Dans ce film, Matt incarne Bill Baker, qui vient de l'Oklahoma pour rendre visite à sa fille Allison, emprisonnée à Marseille pour le meurtre de sa compagne Lina, crime dont elle se dit innocente. Il va rencontrer Maya, une petite fille de 9 ans, et Virginie, sa maman, qui va l'aider dans son enquête pour tenter de faire innocenter Allison, dans un pays dont il ne connait pas la langue.

Le film se passe principalement dans la ville de Marseille, et a été tourné là-bas. Bien que n'étant pas du tout du Sud, j'ai bien apprécié ce décor, qui change de Paris et de la sempiternelle vue sur la Tour Eiffel qui apparait dans la plupart des films ou séries états-uniens se déroulant, au moins en partie, dans notre pays. La cité phocéenne a été filmée, et ce telle qu'elle est : avec ses points positifs et ses points négatifs. Les premiers sont, selon moi, la dimension culturelle, avec le théâtre de Virginie, et les Calanques, toujours sublimes, petite parenthèse bucolique et d'évasion dans ce monde de béton. Les seconds sont, dans le film, les violences verbales et physiques, l'omerta qui règne dans certaines cités, mais aussi le racisme de certains habitants.

Les équipes sont étatsunienne et française, et l'on retrouve des éléments typiques de ces deux pays : le vin pour Virginie et le soda pour Bill, les 2 foots (football tel que nous le connaissons (soccer en anglais) et football américain), les burgers, les restaurants de fast-food et les armes pour Bill, le théâtre pour Virginie.

La différence entre les deux cultures est aussi, et surtout, marquée par la langue. Mais ce fossé, qui peut paraitre assez profond, est toutefois surmonté grâce à la volonté : Bill et Maya s'apprennent mutuellement des mots de la vie quotidienne et, même quand chacun parle sa langue, l'autre semble le comprendre. Une véritable complicité se noue entre ces deux protagonistes, Maya retrouvant une figure paternelle, et Bill redécouvrant un lien fort et filial, tandis que ses relations avec sa propre fille se compliquent. Bill finit même par sortir quelques mots de français, alors qu'il n'allait souvent pas plus loin qu'un "bonjour" murmuré. En revanche, Virginie semble assez à l'aise en anglais, tandis qu'Allison se débrouille très bien dans notre langue.

Les différents thèmes abordés dans le film sont l'amour d'un père, qui va jusqu'à se mettre en danger pour sa fille, la difficulté que l'on peut rencontrer à mener une enquête par soi-même, le dilemme et la tentation de se mettre hors-la-loi pour essayer de sauver ceux que l'on aime, quitte à foncer tête baissée sans réfléchir, quitte à faire des choses illégales mais pour de bonnes raisons.

Petit détail : la ville de Stillwater existe dans l'Etat de l'Oklahoma, plus précisément au nord d'Oklahoma city et à l'ouest de Tulsa.

C'est la seconde fois que Matt incarne un personnage nommé Bill (la première fois était dans le film d'animation Happy feet 2, dans lequel il doublait Bill le krill), mais il s'était appelé déjà 3 fois William (ou une de ses variantes) : Will Hunting dans l'excellent Will Hunting (Good Will Hunting), Wilhelm Grimm dans Les frères Grimm (The brothers Grimm), et William Garin dans La grande muraille (The great wall).

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article